Une démarche santé visionnaire: il y a 20 ans déjà!

Mieux Pour Tous

Accueil » Actualités » Une démarche santé visionnaire: il y a 20 ans déjà!

C’est la rencontre entre 3 univers, un agriculteur, un ingénieur agronome et un médecin nutritionniste, qui a conduit, il y a vingt ans déjà, à l’étude clinique fondatrice de notre démarche. Lorsque les animaux sont mieux nourris, c’est bon pour eux et bon pour l’Homme. 

Tout a commencé avec le constat d’un éleveur laitier en France, Jean-Pierre Pasquet. Il avait remarqué qu’au printemps, lorsque les vaches sont en pâture et se nourrissent d’herbe, elles sont en meilleure forme et produisent un beurre plus tendre et tartinable qu’en hiver. Il en parle alors à un ingénieur agronome, Pierre Weill. Et tous deux entament une réflexion sur l’intérêt de préserver la chaîne alimentaire et de valoriser les plantes et les graines d’intérêt nutritionnel.  

L’herbe, la luzerne, le lin… contiennent naturellement des oméga-3. Ils ont un effet sur la santé des animaux, et sur la composition nutritionnelle de leur lait et leur viande. On a compris plus tard que si le beurre de printemps s’avère plus tendre et tartinable, c’est parce que sa composition lipidique est modifiée lorsque la vache est nourrie à l’herbe, avec moins d’acides gras saturés, et plus d’acides gras oméga-3. 

A lire aussi: découvrez pourquoi c’est mieux pour l’animal 

Une démarche santé pour les animaux et les Hommes 

Mais ce n’est pas tout! Les deux hommes sont convaincus que si l’animal est mieux nourri et s’en porte mieux, cela pourrait aussi être bénéfique pour l’Homme. Ils rencontrent alors un médecin nutritionniste, Bernard Schmitt, qui dirige le CERNh (Centre d’Etude et de Recherches en Nutrition humaine).  

Ils mettent au point une première étude clinique en 1999. Elle va montrer qu’en nourrissant mieux les animaux, avec du lin extrudé, source naturelle d’oméga-3, cela modifie la composition en lipides des œufs, du lait et de la viande obtenus*.  

L’étude souligne aussi que des paramètres de santé et de nutrition des volontaires qui consomment ces produits sont améliorés, par rapport à ceux qui mangent des produits d’animaux «témoins», qui conservent leur régime à base de maïs et de soja. Et tout cela, sans avoir changé ses habitudes alimentaires! 

A lire aussi: découvrez pourquoi c’est mieux pour l’Homme 

En Belgique, c’est Mieux pour Tous 

C’était le début de l’histoire Bleu-Blanc-Cœur, l’association créée qui porte le projet de lien entre l’harmonie dans les sols, dans les auges et la santé des hommes. De nombreuses recherches ont depuis été entreprises, et confirment les bienfaits de la démarche, et que santé des sols, des animaux et des hommes: tout est lié

En Belgique, la démarche de l’association Bleu-Blanc-Cœur a été répliquée sous le label Mieux pour Tous, à l’initiative de Jean Van de Put, qui a longtemps été responsable qualité chez Delhaize, développant des programmes pour améliorer la qualité nutritionnelle des produits.  

Il a fallu contacter des producteurs, des éleveurs, des agriculteurs… afin de changer leur manière de procéder. C’est ainsi que de la viande de porc et des œufs Mieux pour Tous sont disponibles en Belgique, et l’offre devrait s’élargir prochainement. 

A lire aussi: découvrez pourquoi c’est mieux pour l’environnement 

Les autres actualités

RÈGLES DU CONCOURS

RÈGLES DU CONCOURS

Article 1 : Introduction 1.         Le concours est organisé par Mieux Pour Tous/Bleu Blanc Coeur dont le...