Plus de biodiversité, pour la terre, les animaux et les hommes

Mieux Pour Tous

Accueil » Actualités » Plus de biodiversité, pour la terre, les animaux et les hommes

Le label Mieux pour Tous, c’est plus qu’un produit avec une meilleure composition nutritionnelle: c’est aussi une démarche favorisant plus de biodiversité, ce qui est bon pour la terre, les animaux et les hommes. 

Les méthodes d’élevages modernes ont profondément modifié la composition de l’alimentation du bétail, ce qui a des répercussions sur la composition nutritionnelle de leurs produits… et sur notre alimentation. Mais ce n’est pas tout! 

Outre les modifications esthétiques de nos campagnes, elles ont un impact sur la biodiversité. Les grandes monocultures de maïs et de soja se sont imposées, et ont contribué à déséquilibrer les sols, l’alimentation des animaux et des hommes, en particulier le rapport entre les acides gras essentiels oméga-6 et oméga-3. Un déséquilibre qui est pointé du doigt dans de nombreuses maladies dites de civilisation… 

À lire aussi : les bienfaits des graines de lin, de l’auge à l’assiette 

Biodiversité, chlorophylle et oméga-3 

Comment le remplacement des fourrages verts par le maïs et le soja a-t-il pu entrainer un tel déséquilibre, avec un apport accru en oméga-6 (acide linoléïque), au détriment de l’apport en oméga-3 (acide alpha-linolénique) ? Parce que leurs lipides contiennent beaucoup d’oméga-6.  

À l’inverse, l’herbe et autres fourrages verts contiennent beaucoup d’oméga-3, l’acide alpha-linoléique étant un composant majeur des membranes des végétaux en croissance en période de synthèse de chlorophylle (le pigment qui donne à l’herbe sa couleur verte). C’est aussi le cas du pourpier, une « herbe sauvage » très présente dans le régime des Crétois… 

À lire aussi : Mieux Pour Tous: un label engagé pour une chaîne d’alimentation durable 

Biodiversité, soja et environnement 

La démarche l’association Bleu-Blanc-Cœur, qui s’appelle Mieux pour Tous en Belgique, consiste notamment à remettre de la diversité dans les champs, ce qui favorise la richesse et la vie dans les sols, réduit les monocultures et les pesticides. Cette biodiversité dans les champs, c’est de l’herbe, de la luzerne, du lin, du lupin, du pois, de la féverole… Cela permet de réduire l’empreinte carbone des produits finis, comme la viande et les œufs. 

Par ailleurs, l’association et ses membres limitent fortement l’utilisation du soja importé, qui de surcroît est bien souvent un soja génétiquement modifié, et ont pour ambition de l’interdire totalement d’ici fin 2022. Enfin, seules les graines et les plantes entières sont prises en considération : il n’y a pas d’huile de palme ni de ses dérivés, ni d’additifs chimiques

À lire aussi : Où trouver les produits Mieux pour Tous ? 

Les autres actualités

RÈGLES DU CONCOURS

RÈGLES DU CONCOURS

Article 1 : Introduction 1.         Le concours est organisé par Mieux Pour Tous/Bleu Blanc Coeur dont le...